Emploi et Formation dans la filière Santé en région Nord-Pas de Calais

Une mobilisation régionale pour accompagner les entreprises de la filière santé

A l’initiative des acteurs santé de la région Nord-Pas de Calais parmi lesquels, en chefs de file, Eurasanté, le Clubster Santé et le Pôle NSL, un Contrat d’Etude Prospective (CEP) de la filière santé régionale a été réalisé en 2013 dans le but de diagnostiquer précisément les difficultés des entreprises de la filière, mesurer l’adéquation de l’offre en formation régionale avec leurs besoins et leur apporter des réponses qu’ils pourront ensuite mettre en œuvre.

Cette étude s’inscrit dans le cadre du Pole d’Excellence Santé régional instauré pour répondre à la nécessite de fédérer et de coordonner les acteurs régionaux pour une politique concertée de développement économique de la filière santé.

Une filière protéiforme créatrice d’emplois

La filière santé réunit les entreprises fournisseurs de biens, d’équipements et les prestataires de services des acteurs du soin. Elle recense plus de 750 entreprises dans la région dont 73 % de TPE/PME pour un total de 24 000 emplois.
4 segments d’activités ont été identifiés :
• Pharmacie – Biotechnologies – Nutrition Santé
• Biomédical
• Services spécialisés
• TIC

Perspectives durables de croissance

Dans le contexte actuel de renforcement de la consommation en actes médicaux (vieillissement de la population, montée des exigences du patient…), la filière santé devrait voir ses débouchés auprès des acteurs du soin médical se renforcer et se multiplier. Ainsi, parmi les entreprises interrogées pour cette étude, la moitié prévoit une augmentation de son chiffre d’affaires à moyen terme.

Plusieurs segments pourraient connaitre un fort développement de leur activité dans la région au cours des prochaines années, notamment sur les segments en phase de décollage et de croissance comme la nutrition santé, les services spécialisés ou encore les TIC spécialisées.

schma filire sant

Des difficultés de recrutement pour certaines compétences clés

L’étude a mis en lumière la préoccupation des entreprises pour le recrutement, en raison du décalage qu’elles constatent entre les compétences disponibles sur le marché du travail et leurs besoins actuels et à venir.

Les entreprises rencontrent plus particulièrement des difficultés sur 3 types de profils :
• Des commerciaux ayant une bonne connaissance de l’univers de la santé
• Les doubles profils techniques/santé
• Les spécialistes techniques d’un domaine très pointu

Ces difficultés s’expliquent par plusieurs phénomènes dont le manque d’attractivité pour de nouveaux salariés entrants (manque de notoriété de l’entreprise pour les PME et peu d’attrait pour la région Nord-Pas de Calais) et la rareté de certains profils très spécialisés.


Une offre de formation à améliorer

L’offre en formations initiales et continues actuellement disponibles en région répond aux besoins en compétences généralistes des entreprises (fonctions administratives, ressources humaines, logistiques…) et aux besoins les plus communs dans les thématiques propres à la santé (pharmaciens, infirmiers, spécialités médicales…).

En revanche, le CEP a souligné deux freins majeurs à un plus grand recours des entreprises aux formations :
• une méconnaissance de l’offre en formations disponibles aussi bien initiales que continues
• un manque en volume de jeunes ou de stagiaires sur certaines spécialités telles que la micro nutrition, le développement clinique, la maintenance des dispositifs médicaux ou encore l’orthoprothésie, etc.
De plus, deux problématiques restent à approfondir :

• Les lacunes dans le contenu des formations existantes : les entreprises rencontrent des manques en compétences linguistiques et en formations spécialisées au segment biomédical (et notamment sur les aspects réglementaires et du market access).
• Les manques dans l’offre de formations
– Formation initiale : sur les formations de doubles profils (évoqués plus haut) et sur quelques formations pointues de spécialisation que les entreprises ont l’habitude de recruter en dehors de la région (bioinformaticiens, biostatisticiens…)
– Formation continue : les formations de contextualisation au secteur santé c’est-à-dire qui permettent de spécialiser des employés n’ayant pas abordé l’environnement spécifique de la santé dans leur formation initiale.

Les préconisations

Face à ces constats, un plan d’action en 3 axes a été élaboré. Il permettra aux acteurs régionaux de la filière santé de mieux accompagner les entreprises.

Axe 1. Accompagner le développement économique des entreprises de la filière
• Approfondir la structuration de la filière santé régionale
• Appuyer les entreprises dans l’approche de leur(s) marché(s) et dans leur développement
• Faciliter leur compréhension de leur environnement
• Encourager la différenciation des entreprises du Nord-Pas de Calais par la qualité de leur offre

Axe 2. Faciliter le recrutement des compétences clés
• Améliorer l’attractivité des entreprises
• Faire progresser la visibilité de leurs offres pour les candidats potentiels
• Augmenter les volumes de jeunes formés dans certains métiers particulièrement en tension
• Aider à l’amélioration de la gestion des ressources humaines

Axe 3. Améliorer l’accès à la formation pour les entreprises et trouver une meilleure adéquation entre l’offre de formations proposée en région et les besoins des entreprises
• Connaissances du marché de la santé
• Formations techniques propres à la filière
• Capacités linguistiques

Pour plus d’informations, consultez le rapport complet de l’étude

Contact info

Adresse :

Pôle Nutrition Santé Longévité
Parc Eurasanté Ouest
310 avenue Eugène Avinée
59120 LOOS ( Lille – métropole – FRANCE )

Téléphone :
03 28 55 50 14

Fax :
03 28 55 90 61