Deux projets du Pôle NSL lauréats du Fonds Unique Interministériel

Loos, le 9 avril

Dog To Man et Robot-PCR, deux projets du pôle de compétitivité Nutrition Santé Longévité, ont été retenus au 19e Appel à Projets du FUI. Sélectionnés pour leur caractère innovant et l’activité économique qu’ils génèreront, ces projets portent sur le traitement du cancer et la sécurité sanitaire des aliments.

Télécharger le communiqué de presse en format pdf

Dog To Man

Labellisé par Lyonbiopôle et le pôle NSL, le projet Dog To Man a pour objectif de développer un produit innovant pour le traitement des sarcomes par une étude clinique translationnelle du chien vers l’homme. Les résultats de l’essai clinique mené chez le chien seront transposés chez l’homme afin d’augmenter les chances de réussite du produit pour le  traitement des sarcomes humains.  De plus, ces données permettront de développer plus rapidement un médicament vétérinaire pour le traitement des sarcomes chez le chien. Le projet est basé sur des expertises complémentaires en clinique vétérinaire, biologie, génétique et pharmacologie du cancer, ainsi que dans le domaine du  développement préclinique de molécules thérapeutiques et de biomarqueurs.

Budget total : 1,9 millions d’eurosOncovet Clinical Research

Porteur du Projet : ECRINS Therapeutics

Partenaires du projet : Oncovet Clinical Research, Centre Léon Bérard et l’Institut de Génétique et Développement de Rennes

Le mot de Dominique Tierny, Présidente d’Oncovet Clinical Research

« La sélection du projet Dog To Man est une très bonne nouvelle pour OCR.Nous avons hâte de commencer les travaux de recherche avec l’ensemble des partenaires du consortium. Le Pôle NSL est un partenaire de confiance pour nous, il nous a accompagnéset conseillés dans le montage et le dépôt de ce projet. »

Robot-PCR

Labellisé par Lyonbiopôle et NSL, le projet Robot-PCR vise à renforcer encore les contrôles sanitaires existants dans l’industrie agroalimentaire en développant un nouveau standard d’analyse utilisant la PCR, biotechnologie permettant l’identification des éventuels germes pathogènes par extraction de l’ADN et amplification de gènes.  Ce standard répond à un besoin fort des industriels qui demandent aujourd’hui de pouvoir accéder à des technologies robustes et surtout plus rapides pour un contrôle en ligne et en temps réel de la qualité sanitaire des aliments. L’objectif est de concevoir de nouvelles procédures d’analyses rapides, automatisées et robotisées, permettant un suivi toujours plus fiable, personnalisé et encore plus sécurisé par des professionnels de la biologie moléculaire en remplacement, et à un coût équivalent, des technologies traditionnelles fondées sur le diagnostic par la culture sur boîtes de Pétri, techniques certes robustes mais très longues.

Budget total : 1,9 million d’euros

Porteur du Projet : ADNucléis

Partenaires du projet : Bonduelle, Copalis, Ecole Nationale de l’Industrie Laitière et Ecole Nationale de l’Industrie Laitière et des Biotechnologies.

Adnucleis LOGO BONDUELLE HD-KV logo_copalis

Le mot de Pascal Franck, Responsable projets chez ADNucléis

« Nous sommes ravis que notre projet ait été sélectionné par le FUI. Cela confirme la pertinence de ce projet qui apportera une réelle innovation dans le domaine de la sécurité sanitaire des aliments. Le Pôle NSL a montré une réactivité exemplaire pour le montage de notre projet de R&D. Nous avons rencontré des industriels agroalimentaires en un temps record et ainsi consolidé notre consortium. »

Contact info

Adresse :

Pôle Nutrition Santé Longévité
Parc Eurasanté Ouest
310 avenue Eugène Avinée
59120 LOOS ( Lille – métropole – FRANCE )

Téléphone :
03 28 55 50 14

Fax :
03 28 55 90 61