Les 34 plans de la « Nouvelle France Industrielle » : des opportunités à saisir

La France a engagé une réflexion stratégique pour déterminer les priorités de sa politique industrielle. Le travail a été mené par la direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services (DGCIS), appuyée par le cabinet McKinsey, en lien avec les pôles de compétitivité et les comités stratégiques de filières, au sein desquels les chefs d’entreprises, les partenaires sociaux, les administrations et les fédérations professionnelles prennent une part active.

Les priorités de la « Nouvelle France Industrielle » ont été établies et prennent la forme de « 34 plans » retenus au regard de trois critères :
se situer sur un marché de croissance ou présentant des perspectives de croissance forte dans l’économie mondiale ;
se fonder essentiellement sur des technologies que la France maîtrise, sur leur diffusion dans l’économie et leur développement ainsi que sur l’industrialisation d’une offre industrielle nouvelle ;
– occuper une position forte sur ce marché avec des entreprises leaders, ou disposer d’un écosystème académique, technologique, économique et industriel permettant d’y occuper une place forte.

Les 34 plans

Ils concernent des secteurs divers et à des degrés de maturité différents.
Selon les secteurs, certains plans sont très précis et ont vocation à déboucher sur des produits made in France déjà bien identifiés (« voiture pour tous consommant moins de 2 litres aux 100 km », « TGV du futur », « satellites à propulsion électrique », « dirigeables pour le transport de charges lourdes »…) et d’autres moins orientés et plus ouverts en termes de débouchés comme ceux portant sur la « souveraineté télécoms » ou les « objets connectés ».

Le Pôle NSL est potentiellement concerné par 4 plans liés à ses thématiques

3 plans sur la santé :
   – « biotechnologies médicales »,
   – « dispositifs médicaux et nouveaux équipements de santé »,
   – « hôpital numérique »

1 plan sur l’agroalimentaire :
– «  produits innovants pour une alimentation sûre, saine et durable »

Le plan « usine du futur » pourra également concerner les membres du Pôle NSL.


Mise en œuvre des plans au niveau national

– 12 septembre 2013 : annonce des plans
– 7 octobre 2013 : les chefs de file industriels ou les binômes d’industriels pilotant chacun des plans sont dévoilés
– Octobre 2013 – Janvier 2014 :
• Les chefs de file constituent leur équipe projet
• Ils remettent une première version de feuille de route début décembre
• Un document finalisé est attendu pour le début d’année prochaine

NB : chaque « plan » a un fonctionnement et un calendrier qui diffèrent légèrement en fonction de l’état d’avancement des réflexions.

Le plan alimentation a publié ses thématiques et un appel à manifestation d’intérêt pour vos idées de projets. Date limite de réponse : le 24 janvier.
Toutes les informations dans la rubrique AAP 


Mise en œuvre des plans au niveau régional

– 26 novembre : lancement des 34 plans en région
– Les régions doivent sélectionner 5 plans de « rang 1 » considérés comme stratégiques pour elles et 5 plans de « rang 2 » en cohérence avec les Stratégies régionales pour la Recherche et l’Innovation pour une Spécialisation Intelligente (SRI-SI)
– Chaque région désignera pour chaque plan un chef de projet qui participera à la coordination nationale des 34 plans
– La mise  en œuvre du plan « usine du futur » est entièrement confiée aux régions

Enveloppe globale et modalités de financement prévues

– 3,75 milliards d’euros alloués notamment au titre du PIA 2 (investissements d’avenir)
o La grande majorité des crédits est concentrée sur des circuits classiques de financement (appels à projets PSPC, filières, FUI…)
o 730 à 750 millions d’euros exclusivement dédiés aux 34 plans pour les projets qui n’entreraient pas dans les cadres de financement classiques
– Une moyenne de 110 millions d’euros par plan au global (et 22 millions d’euros dédiés) qui sera cependant vraisemblablement pondérée selon les besoins des différents secteurs et la qualité des dossiers déposés

Les projets financés seront évalués au regard des retombées économiques et en termes d’emplois créés ou maintenus. Les projets financés sont des projets industriels mais pas forcément collaboratifs.

N’hésitez pas à contacter le Pôle NSL si vous avez un projet ! L’équipe du Pôle est engagée dans les réflexions au niveau national et se tient à votre disposition pour vous apporter des précisions sur les 4 plans liés aux thématiques NSL.


Pour en savoir plus

– Le rapport sur la Nouvelle France Industrielle : le consultez ici
– Les chefs de file des 34 plans : les voir ici

Contact info

Adresse :

Pôle Nutrition Santé Longévité
Parc Eurasanté Ouest
310 avenue Eugène Avinée
59120 LOOS ( Lille – métropole – FRANCE )

Téléphone :
03 28 55 50 14

Fax :
03 28 55 90 61