Les nouvelles technologies au service de l’agroalimentaire

Les nouvelles technologies sont des outils au service des secteurs industriels : production intelligente, performance augmentée, traçabilité et contrôles qualités améliorés mais aussi services personnalisés pour les clients et les consommateurs.

Le Pôle NSL vous propose une revue de ces technologies d’avenir pour l’agroalimentaire, qui feront également l’objet d’un atelier le 10 novembre prochain avec les témoignages de la société Leroux, de l’agence Nice To Meet You et du CITC. En savoir plus sur l’atelier « Digital en agroalimentaire, quelles opportunités ? »

Les objets connectés

L’essor des objets connectés est en marche : certains spécialistes prévoient la présence de 50  à 80 milliards d’objets connectés en 2020. Dans la filière agroalimentaire, ils sont présents à toutes les étapes :
> Dans les champs avec par exemple le suivi de production, la gestion des intrants, le suivi sanitaire des animaux…
> En usine pour la gestion des stocks, la traçabilité ou encore la personnalisation des aliments…
> En magasin pour faciliter l’expérience in-store. Auchan a notamment développé une application permettant de construire une liste de courses collaborative à laquelle chaque membre de la famille participe depuis son propre smartphone
> Dans le restaurant : Mc Donald’s propose une application permettant de trouver le restaurant le plus proche et de commander en ligne
> Chez les consommateurs : la société SEB a mis sur le marché un cuiseur intelligent qui guide le consommateur dans la préparation de ses recettes. Les consommateurs sportifs, allergiques ou diabétiques ayant une alimentation adaptée sont très demandeurs d’outils leur simplifiant leurs choix alimentaires : connaitre la composition nutritionnelle des produits, construire des menus, obtenir des conseils…

Les capteurs

Les capteurs vont avoir leur place dans deux domaines agroalimentaire : celui du développement de « l’usine 4.0 » avec des outils et automates équipés de capteurs pour améliorer la compétitivité des entreprises (gestion de la production, logistique, traçabilité, sécurité sanitaire…) ; et celui de la « cuisine intelligente » connectée permettant aux consommateurs de maitriser le contenu de leurs frigos, d’éviter le gaspillage alimentaire, d’adapter leurs achats et leurs recettes à leurs contraintes nutritionnelles…

L’imprimante 3D

Technologie en plein essor, l’impression 3D peut trouver des applications en agroalimentaire, elle permet notamment la personnalisation des produits comme argument marketing, pour répondre à la demande spécifique d’un client ou pour proposer des produits à texture mixée pour les personnes âgées ou malades. Une startup allemande a dévoilé son imprimante 3D (la « Bocusini ») destinée au secteur culinaire. Elle fonctionne avec des cartouches de produits alimentaires : des sauces, des colorants, mais également de la purée de pommes de terre ou de la viande.

Le e-commerce

Les ventes en ligne de produits alimentaires continuent de progresser. Elles pourraient atteindre les 118 milliards d’euros en 2015 dans le Monde. En France, avec 34 millions d’acheteurs connectés, les ventes ont progressé de 12% avec une dépense moyenne en ligne de 69 euros contre 32 en magasin.
Le drive est le mode d’achat en ligne le plus plébiscité ce qui explique leur explosion : d’un millier de drives en 2012, nous sommes passés à 3400 en 2014. De plus, ils affichent une croissance à deux chiffres : +28,5 %. D’autres initiatives se lancent comme les ventes en direct des producteurs ou les livraisons des courses à domicile mais pour cette dernière alternative, une problématique de taille apparaît : la logistique pour garantir la fraîcheur des produits. Des innovations devraient donc voir le jour pour rassurer et satisfaire pleinement les consommateurs

Les réseaux sociaux

Nous l’avons vu, de plus en plus de consommateurs sont connectés sur Internet et utilisent leur smartphone ou leur tablette comme moyen d’information ou d’échange. En effet, le « food » envahit les réseaux sociaux ! Facebook, Twitter, Instagram, Blogs & Co deviennent donc des relais d’information non négligeables pour les entreprises agroalimentaires. Ces outils permettent de créer de la proximité ou de proposer des services exclusifs et personnalisés aux consommateurs.

L’industrie agroalimentaire a sa carte à jouer en s’appropriant les outils offerts par le numérique.
Vous souhaitez en savoir plus ? Rendez-vous le 10 novembre après-midi pour la conférence sur les opportunités du digital en agroalimentaire : http://pole-nsl.org/agenda/atelier/agro-digital/

Sources
Alcimed « Les objets connectés : Quels sont les enjeux et les perspectives pour les acteurs de l’agroalimentaire ? » juin 2014
Vincent Puren « : 3 tendances qui vont transformer l’industrie agroalimentaire d’ici 2020 » septembre 2015. Disponible sur http://www.maddyness.com/prospective/2015/09/07/foodtech-industrie-agroalimentaire-2020/

Contact info

Adresse :

Pôle Nutrition Santé Longévité
Parc Eurasanté Ouest
310 avenue Eugène Avinée
59120 LOOS ( Lille – métropole – FRANCE )

Téléphone :
03 28 55 50 14

Fax :
03 28 55 90 61