QUANTUM GENOMICS devient membre du Pôle NSL

Rencontre avec Lionel SEGARD, Président Directeur Général de Quantum GenomicsQUANTUM-GENOMICS-Annuaire-2011-logo

 

Pouvez-vous nous présenter QUANTUM GENOMICS ?

Quantum Genomics est une société biopharmaceutique qui s’est donnée pour mission de développer de nouveaux médicaments pour des besoins médicaux non satisfaits dans le domaine des maladies cardiovasculaires, notamment l’hypertension artérielle et l’insuffisance cardiaque.
Nous développons une nouvelle approche thérapeutique basée sur l’inhibition de l’Aminopeptidase A au niveau cérébral (BAPAI – Brain Aminopeptidase A Inhibition), résultat de plus de vingt années de recherche académique au sein des laboratoires du Collège de France, de l’INSERM, du CNRS et de l’université Paris Descartes.
Notre portefeuille de produits s’articule autour de 4 programmes de R&D :

– QGC001, le premier candidat-médicament « First-in-Class » de la classe des BAPAIs, pour le traitement de l’hypertension artérielle, pour lequel nous venons de terminer les études cliniques phase IIa ;
– QGC011, pour le traitement de l’hypertension artérielle en combinaison ;
– QGC006, pour l’optimisation du traitement de l’hypertension artérielle en monothérapie ;
– QGC101, candidat médicament « First-in-class » pour la prévention et le traitement de l’insuffisance cardiaque, qui va rentrer en études cliniques de phase IIa au cours de l’été 2016.

Quantum Genomics est cotée sur le marché Alternext à Paris depuis 2014, sous le code mnémonique ALQGC, et nous avons réalisé notre première levée de fonds avec appel public à l’épargne début 2015.

Que représente la problématique de la Santé Longévité au sein de votre organisation ?

La santé et la longévité des individus sont au cœur de notre mission. Globalement, un tiers des décès dans le monde est lié aux maladies cardio-vasculaires, ce qui constitue la 1ère cause de mortalité avec 17 millions d’individus par an. L’un des principaux facteurs de risque est l’hypertension – ou l’élévation de la pression sanguine. Selon l’OMS, l’hypertension touche plus d’un adulte sur trois voir un sur deux au-delà de 50 ans. 9,4 millions de décès sont, chaque année, imputables aux complications de l’hypertension artérielle en dépit des médicaments antihypertenseurs existants.
Ces chiffres témoignent d’un véritable besoin médical pour de nouvelles classes de médicaments afin de réguler l’hypertension artérielle. Le constat est aussi dramatique dans le domaine de l’insuffisance cardiaque ou le besoin médical reste important. Apporter de nouvelles thérapies aux patients est l’objectif que nous nous sommes fixés.

Comment avez-vous connu le Pôle Nutrition Santé Longévité et quelles sont les raisons pour lesquelles vous avez souhaité rejoindre le Pôle ?

Dans le cadre de notre étude clinique de phase IIa pour QGC001, notre candidat-médicament contre l’hypertension artérielle, nous avons travaillé avec quatre centres cliniques français, labellisés comme «Centres d’Excellence» par la Société Européenne d’Hypertension (ESH), dont l’Hôpital Cardiologique – CHRU de Lille.
Le dynamisme et l’implication du Pôle notamment sur des pathologies en cardiologie et dans le domaine du métabolisme, nous ont amené à rencontrer fréquemment des cadres ou des membres du Pôle lors de congrès internationaux tels BIO ou BioFIT. Pour l’ensemble de ces raisons, nous avons souhaité que Quantum Genomics rejoigne le Pôle Nutrition Santé Longévité qui est au cœur des enjeux de santé actuels.

Quelles sont vos attentes vis-à-vis du Pôle NSL ?

Devenir membre du Pôle c’est entrer au sein d’un réseau dynamique d’ampleur internationale. Nous allons pouvoir échanger avec d’autres sociétés de biotechnologies, y compris dans les domaines du diagnostic ou de la cardiologie, et participer de manière commune à des congrès.

Quels sont vos prochains projets ?

2016 est une année pleine de promesses, avec notamment le démarrage de l’étude clinique de phase IIa dans l’insuffisance cardiaque – une étude pan-européenne ambitieuse – mais aussi avec les résultats, au cours de l’été, de l’étude de phase IIa dans l’hypertension artérielle qui vient de s’achever. Par ailleurs, nous préparons la mise en place pour 2017 de deux nouvelles études de phase IIb dans l’hypertension artérielle : l’une sur une population ciblée qui sera menée aux Etats-Unis et l’autre en Europe avec un travail précis sur les biomarqueurs.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Quantum Genomics

Contact info

Adresse :

Pôle Nutrition Santé Longévité
Parc Eurasanté Ouest
310 avenue Eugène Avinée
59120 LOOS ( Lille – métropole – FRANCE )

Téléphone :
03 28 55 50 14

Fax :
03 28 55 90 61