Une molécule pour la prévention de plusieurs maladies ?

Des chercheurs français sont sur la piste de ce qui pourrait être le médicament de demain.

A l’initiative d’une équipe de la faculté de médecine de Strasbourg* et après 15 années de recherche, la molécule « LNP 599 » a vu le jour. Elle pourrait prévenir à la fois les infarctus, les maladies cardiovasculaires, les AVC, le diabète et même l’obésité.

La particularité de cette molécule est liée à son mode d’action innovant : elle agit sur le système nerveux sans action directe sur les organes concernés. Bien que les maladies ciblées par l’étude aient des mécanismes différents, elles ont comme dénominateur commun un système nerveux qui régule toutes les fonctions qui sont en aval. Or dans ces maladies, le système nerveux autonome est activé en excès par certains facteurs de risque (hypertension, cholestérol, surpoids…).

Les études menées par l’équipe de Pascal Bousquet sur des souris ont montré une diminution de la pression artérielle avec une baisse du taux de cholestérol.
De plus, l’intérêt de ce traitement réside principalement dans son efficacité sur plusieurs pathologies ce qui permet de diminuer le risque d’interactions entre différentes molécules liées à différents traitements.

Des essais cliniques sont envisagés afin de confirmer l’efficacité de la molécule chez l’Homme.

* Laboratoire de Neurobiologie et Pharmacologie cardiovasculaire « Physiopathologie et Médecine Translationnelle » EA 4438

Source : Maxisciences

Contact info

Adresse :

Pôle Nutrition Santé Longévité
Parc Eurasanté Ouest
310 avenue Eugène Avinée
59120 LOOS ( Lille – métropole – FRANCE )

Téléphone :
03 28 55 50 14

Fax :
03 28 55 90 61