actualités

  • Accueil
  • |
  • |
  • Les enseignes de la FCD suppriment les nano-i...
<< Les dernières actualités

Les enseignes de la FCD suppriment les nano-ingrédients de leurs MDD / Qualité – Process Alimentaire, le magazine des industriels de l’agroalimentaire

 

Les professionnels du secteur se sont réunis autour de la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, Delphine Gény-Stephann, la semaine dernière sur le sujet des nanomatériaux.

Les enseignes adhérentes à la Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD), dont Auchan, Carrefour, Casino et Système U, en ont profité pour affirmer leur volonté de supprimer les nano-ingrédients de leurs produits à marque distributeur. Certaines d’entre elles ont déjà arrêté la commercialisation des produits, lorsque la substitution s’avère impossible.

La secrétaire d’État a rappelé la volonté du ministère de « donner une information loyale aux consommateurs et la nécessité de respecter la réglementation en matière d’étiquetage ». « J’ai demandé à la DGCCRF de poursuivre ses contrôles auprès des professionnels de l’alimentaire ainsi que de leurs fournisseurs et d’engager les suites appropriées, à la fois des injonctions de mise en conformité mais aussi d’éventuelles suites pénales en fonction de la gravité des manquements constatés.

Ces contrôles garantissent tant la sécurité alimentaire et la confiance des consommateurs que la loyauté de la concurrence », déclare-t-elle. Les contrôles de la DGCCRF vont se poursuivre. Un nouveau bilan devrait être présenté dans les prochains mois. Pour rappel, lors d’une précédente vague d’inspection, la présence de nanoparticules a été mise en évidence dans 39% des produits alimentaires analysés sans que leur étiquetage ne le mentionne (confiseries, décorations pour pâtisseries, épices, …).

Une réévaluation du dioxyde de titane en attente

Delphine Gény-Stephann a également précisé être attentive aux travaux des agences sanitaires françaises et européennes relatifs à l’évaluation de l’impact des nanomatériaux sur la santé humaine. Une réévaluation des risques de l’utilisation du dioxyde de titane en tant qu’additif alimentaire par l’Efsa est actuellement en cours. En sachant que les députés ont adopté un amendement visant à suspendre son autorisation dans le projet de loi sur sur l’équilibre dans le secteur agricole et alimentaire. Le Syndicat des confiseurs de France a par ailleurs affirmé l’engagement de ses adhérents à supprimer l’utilisation du dioxyde de titane et a mis en place un dispositif visant à accompagner les plus petites entreprises dans cette démarche.

Source : Les enseignes de la FCD suppriment les nano-ingrédients de leurs MDD / Qualité – Process Alimentaire, le magazine des industriels de l’agroalimentaire