actualités

  • Accueil
  • |
  • |
  • 6 nouveaux membres rejoignent le Pôle NSL
<< Les dernières actualités

6 nouveaux membres rejoignent le Pôle NSL

 

Oroxcell est une société de service et d’innovation, membre-fondatrice de l’AFSSI. Elle a été créée en 2004, par des salariés de Sanofi Aventis. Elle est spécialisée en ADMETE (Absorption, Distribution, Metabolism, Excretion, Toxicity and Efficacy) des substances ou des dispositifs médicaux Oraux, Injectables, ou Topiques.

L’entreprise a développé, toute une série de tests autour d’un modèle Organotypique d’Intestin Humain pour servir les besoins des industriels de la Nutrition-Santé et de la Pharma-Biotech, ainsi qu’une suite de tests d’efficacité et de toxicologie pré-clinique pour l’évaluation de mélanges complexes, y compris des extraits botaniques ou encore du microbiome, sur des modèles Organotypiques de Peau Humaine, pour l’industrie Dermato-Cosmétique.


Porté par une technologie propriétaire brevetée et une équipe de multi-entrepreneurs rompus aux technologies microfluidiques et de e-santé, le projet LINKEDNUTRI ouvre une nouvelle ère dans la consommation personnalisée et connectée de compléments alimentaires (CPALs). Pour que chacun améliore sa santé et sa performance au quotidien, LINKEDNUTRI permet de créer des CPALs sur-mesure depuis chez soi à l’aide de la première technologie microfluidique grand public et de programmes d’accompagnement personnalisés issus des dernières avancées de la recherche en nutrition et en intelligence artificielle.

La société Skillcell a développé et breveté un concept unique et innovant de design, programmation et fabrication d’opérateurs macromoléculaires. La société conçoit des capsules micrométriques ou « skillcell » qui ont la capacité de réaliser une ou plusieurs opérations complexes grâce aux macromolécules d’intérêt qu’elles contiennent et à leur enveloppe permettant une interaction contrôlée avec le milieu extérieur. Les skillcells sont notamment biodégradables, non polluantes, non toxiques et ne nécessitent pas d’électricité.

Sur la base de ce concept, Skillcell développe des applications variées notamment dans les domaines du diagnostic en santé humaine et animale, de l’environnement et de l’agro-alimentaire.

Basée à Valenciennes, la filiale française de la fondation Rottendorf Stiftung Europa est un laboratoire spécialisé dans le développement, la fabrication et le conditionnement de médicaments. Il offre une large palette de compétences : la fabrication, les analyses physico-chimiques et le conditionnement des formes sèches. En France, l’entreprise est également réputée comme étant un partenaire sûr et compétent de l’industrie pharmaceutique.

AgriFood Transition, c’est une offre complète et complémentaire en recherche, développement, veille, conseil et formation. Elle encourage l’innovation dans les filières agri/agro par la vente de R&D contractuelle entre les chercheurs et les acteurs socio-économiques : semenciers, fournisseurs et entreprises de l’agriculture, de l’aquaculture, de l’agroalimentaire, de l’alimentation animale, du secteur vétérinaire, distributeurs, donneurs d’ordre publics…
AgriFood transition fédère 7 centres techniques et 8 unités de recherche publique. Le tremplin propose une offre technologique dans de nombreux domaines : Qualité et sécurité des aliments, interface technologique de l’industrie de la nutrition animale, production animales et agro-alimentaires, recherche en santé, environnement et travail.

APTEEUS est une société de R&D pharmaceutique développant des thérapies innovantes pour le traitement des maladies génétiques. En ciblant les causes moléculaires de ces pathologies, APTEEUS dédie sa solide expérience à la découverte et au développement de nouveaux traitements.
Son candidat-médicament le plus avancé cible une cause commune à un sixième des patients atteints par maladie monogénique quelle qu’elle soit. Il s’agit de la première thérapie ciblant le mécanisme de reconnaissance et de dégradation des ARN messager porteur d’un codon stop prématuré. Le mode d’action unique de cette molécule est d’intérêt dans la plupart des maladies monogéniques récessives. Un premier essai clinique de phase 1-2 dans une génodermatose est prévu en 2019.