fiche projet

<< Retourner à la liste des projets

MINITEN

  • Budget : 1006 k€
  • Année de démarrage : 2014
  • Durée : 36 mois
  • Thème(s) : Produits et services en santé / Biotechnologies
  • Consortium : LFB Biotechnologies, CNRS, Uinversité de Grenoble

Présentation

Le GPAD-FXa comme nouveau traitement anti-hémorragique

L’hémophilie est due à une déficience des facteurs VIII et IX soignée par des injections de facteur de substitution. Le développement d’une réponse immune intervient chez 30% des hémophiles A sévères et chez 3% des hémophiles B. Ces limitations aux traitements des hémophiles avec inhibiteurs forment une opportunité pour le développement de stratégies alternatives.

Certains anticoagulants directs (DOA) ciblent le facteur Xa sans que les cliniciens n’aient d’antidotes à leur disposition.

Une solution innovante pour deux pathologies au besoin médical non satisfait

Notre but est de fournir une solution thérapeutique unique et innovante pour ces deux indications orphelines que sont l’hémophilie avec inhibiteurs et le surdosage en DAO. Ce projet appelé MiniTen se base sur l’utilisation d’un facteur X activé tronqué du domaine gamma-carboxyglutamique (GD-FXa) qui va servir de leurre pour le Tissue Factor Pathway Inhibitor (TFPI) ou les DAO circulant. Le TFPI est une cible intéressante pour lever l’inhibition naturelle de la coagulation dont il est responsable. Une série d’expériences in vitro et in vivo suggèrent l’intérêt de lever cette inhibition pour restaurer la coagulation chez les hémophiles. Par ailleurs, le GD-FXa présente l’avantage d’être dénué d’activité procoagulante.

Production, purification et caractérisation moléculaire d’une molécule recombinante de FX tronquée, agent anti-hémophilique et antidote des NOA

Un FX tronqué du domaine gla a été généré et a montré sa capacité à restaurer l’hémostase dans des plasmas d’hémophile avec inhibiteurs.
Le but du projet MiniTen a été d’améliorer la production de la version recombinante, établir un procédé de purification et caractériser en détail les capacités d’agent anti-hémophilique et d’antidote de anticoagulants direct (DOA). L’interaction de la molécule avec le TFPI sera aussi étudiée.
Plusieurs modifications ont été réalisées pour améliorer la biosynthèse de la molécule, son expression et sa conservation. Un procédé de purification utilisant deux colonnes d’affinité a été mis au point. Une étude de modélisation moléculaire poussée a été réalisée afin de tenter d’améliorer l’interaction de la molécule avec le TFPI et avec les DOA. Des acides aminés d’intérêt ont été identifiés et substitués.
Afin d’augmenter la demi-vie de la molécule in vivo des molécules chimériques ont été réalisées en les fusionnant avec des domaines Fc des immunogobulines. L’immunogénicité de ces différents produits sera envisagée in silico et in vitro.
Le TFPI, requis pour évaluer son interaction avec MiniTen, a été produit et purifié. Il est maintenant prêt à être utilisé.