fiche projet

<< Retourner à la liste des projets

SURFING

  • Budget : 600 000€
  • Année de démarrage : 2011
  • Durée : 36 mois
  • Thème(s) : Produits et services en santé / Biotechnologies
  • Consortium : INRA, Institut Pasteur de Lille, Actilait, CNIEL, Laboratoires Standa

Présentation

Les maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin( MICI) constituent l’un des problèmes majeurs de santé publique émergents dans les pays industrialisés. Elles ont pour cause un dérèglement du système immunitaire aboutissant à un déséquilibre entre la protection contre les pathogènes et la tolérance vis-à-vis des bactéries commensales de l’intestin. L’inflammation intestinale, facteur clé des MICI, peut être en partie traitée par l’ingestion de souches bactériennes sélectionnées pour leur propriétés immunomodulatrices anti-inflammatoires. Dans ce contexte, l’effet des principales bactéries commercialisées dans ce but, appartenant aux genres Bifidobacterium et Lactobacillus, a été largement étudié mais dans peu de cas seulement les mécanismes liés aux propriétés anti inflammatoires ont été élucidés. Propionibacterium freudenreichii (Pf) et Lactobacillus delbrueckii (Ld) sont deux espèces bactériennes largement employées comme ferments dans les produits laitiers mais très peu connues pour leur potentiel anti inflammatoire.

Dans le projet SURFING nous nous intéresserons aux propriétés immunomodulatrices de ces deux ferments. En effet les fromages et laits fermentés déjà sur le marché apportent des quantités importantes de Pf et de Ld. Ces bactéries peuvent donc contribuer à traiter les MICI, notamment via des composés de surface spécifiques aux propriétés anti-inflammatoires diverses qu’il est essentiel de caractériser.